descriptif de la certification OPRP

Le Conseil Architecture Urbanisme Environnement du Gers (CAUE32), association spécialisée dans le secteur des activités d'architecture a développé le titre d’Ouvrier-ère Professionnel-le en Restauration du Patrimoine (OPRP) reconnue par l’arrêté du 9 novembre 1999 complétant l'arrêté du 17 juin 1980 portant homologation de titres et diplômes de l'enseignement technologique et renouvelé par l’arrêté du 8 décembre 2017 portant enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles.

 

Au cours des années, l’ensemble des organismes dispensant les formations préparant au titre OPRP se sont réunis en une fédération qui a elle-même déposé le titre OPEC, reconnu par l'arrêté du 23 février 2017 publié au Journal Officiel du 3 mars 2017 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles de la certification intitulée OUVRIER-ERE PROFESSIONNEL-LE EN ECOCONSTRUCTION (OPEC) et renouvelé en décembre 2019.

 

La Fédération Ecoconstruire regroupe aujourd’hui au plan national, 15 organismes de formation professionnelle à l’éco-construction. Sa vocation est, notamment, de développer des formations longues qualifiantes et certifiantes.

En tant qu’organisme de formation le CAUE32 a adhéré à la Fédération Ecoconstruire en 2019, et lors des travaux sur le renouvellement du titre OPRP une démarche commune de co-certification à été engagée.

 

Niveau

Niveau CAP, BEP

Niveau européen 3 : Savoirs couvrant des faits, principes, concepts généraux


objectif et contexte

L’ouvrier professionnel en restauration du patrimoine agit sous le contrôle d’un chef d’équipe ou d’un responsable de chantier. Il intervient en gros oeuvre sur du bâti ancien aux fins de réhabilitation, entretien ou conservation du patrimoine. Il doit être en mesure soit de restituer les états d’origine, soit d’exécuter selon des prescriptions du maître d’oeuvre et à partir des matériaux adaptés, des tâches de consolidation ou de substitution de matériaux dans les conditions de mise en oeuvre d’origine.


Activités visées

 

Analyse et diagnostic d’ouvrages ancien  

Organisation du poste de travail et mise en sécurité

Exécution des travaux



compétences attestées

Analyser les contextes historique et géographique de l'ouvrage afin d'identifier l’ouvrage 

Identifier les matériaux pour appréhender les éléments architecturaux et les systèmes constructifs locaux 

Effectuer les relevés graphiques et photographiques pour identifier l'ouvrage  

Réaliser les éléments graphiques nécessaires à la présentation de l’ouvrage 

Identifier les désordres et leur emplacement, leur nature, leur dimension pour analyser les pathologies du bâti ancien 

Sélectionner les informations pertinentes relatives aux causes des désordres afin d'analyser les pathologies du bâti ancien 

Identifier les mécanismes thermiques et hygrothermiques pour améliorer le confort thermique 

Définir une méthodologie d'intervention globale, les modes opératoires et techniques, les priorités et la chronologie d'interventions pour identifier les actions à mener sur l'ouvrage dans le respect des principes d’intervention minimum et de réversibilité 

Prévoir les approvisionnements en valorisant les ressources locales et le réemploi des matériaux existants afin de permettre la continuité des travaux et la gestion des espaces de stockage 

Alerter sur les risques de détérioration et mettre en œuvre les mesures de sécurité définies avec le maître d’œuvre 

Entretenir et gérer les équipements et l’outillage afin de garantir la continuité du chantier 

Prévoir la gestion des déchets et la réduction des nuisances pour contenir les pollutions et organiser l'ensemble des étapes du chantier 

Mettre en sécurité les ouvrages et les personnes afin de conforter la stabilité et la durabilité de l'édifice  

Apprendre et mettre en oeuvre les techniques de gestes et postures de travail pour préserver l'intégrité physique des personnes 

Déconstruire et démonter les matériaux afin de les réutiliser dans la mise en oeuvre 

Réaliser ou restituer une maçonnerie afin de réparer ou conforter un édifice ancien (pierre, terre cuite, terre crue... selon le(s) matériau(x) correspondant aux systèmes constructifs régionaux en fonction des spécificités du bâti vernaculaire local 

Percer des ouvertures pour modifier la structure d'un édifice ancien 

Changer ou réparer une pierre de taille dégradée afin de conforter un édifice ancien 

Reprendre, consolider ou construire un arc ou une voûte afin de conforter un édifice ancien 

Intervenir sur / ou réaliser un ouvrage en bois corroyé ou non corroyé pour conforter un édifice ancien 

Reprendre, entretenir ou exécuter un enduit (chaux, terre, plâtre, ou avec le(s) matériau(x) correspondant aux systèmes constructifs régionaux ) pour assurer la pérennité d'un ouvrage ancien 

Reprendre une couverture (Tuiles, lauze, ardoise, chaume, bardeaux et les éléments de toiture avec le(s) matériau(x) correspondant aux systèmes constructifs régionaux ) afin d'assurer la pérennité d'un ouvrage ancien

Réaliser, reprendre et assainir des sols, afin d'assurer la pérennité d'un ouvrage ancien.  



modalités d'évaluation

Évaluations écrites,
évaluations pratiques individuelles et collectives,
épreuves orales sur étude de cas,
rédaction d'un rapport de stage présenté oralement